28/06/2006

L'échéance approche à grands pas

 

Plus que 2 fois dormir avant Allemagne – Belgique

 

Les huit nations qui participeront aux quarts de finale sont à présent connues. Si l’on pouvait vraisemblablement s’attendre aux qualifications de l’Allemagne, de l’Argentine, de l’Italie et du Brésil, peu avaient parié que les deux surprises s’appelleraient Ukraine et Belgique. Ces deux pays pourraient même se rencontrer en demi-finales, si jamais elles venaient à bout de leur adversaire respectif. Toutefois, soyons-en bien conscients ; ce scénario n’a que peu de chances de se produire.

 

Alors que le pays est plongé dans la tourmente par d’autres affaires malheureuses et bien plus graves que la question sportive, les joueurs belges, de l’autre côté de la frontière,  continuent leur préparation physique et mentale. Les hommes semblent en grande forme, si bien que l’absence de préparation pré-Mondial ne se fait absolument plus ressentir. « La préparation, plaisante Luigi Pieroni, c’était le premier tour, et le match contre le Mexique. C’est maintenant que les choses sérieuses commencent pour nous. »

 

Franck de Bleeckere troque la tenue noire pour le drapeau tricolore.

 

Si à l’heure d’écrire ces lignes, l’arbitre de la rencontre n’a pas encore été désigné, il en est un que les performances belges vont vraisemblablement contraindre à quitter la compétition : Franck de Bleeckere. Jusque là, le referee belge s’était pourtant fort bien distingué. A l’issue d’Angleterre – Equateur, il avait même reçu les chaudes félicitations de l’ensemble du corps arbitral international.

 

Lors d’un interview accordé au journal De Morgen, l’homme en noir … jaune et rouge explique les choses avec énormément de relativisme. « Je pourrais être contrarié de quitter l’aventure, mais mon esprit de patriote prend largement le dessus sur ma déception. Je souhaite à la Belgique d’aller le plus loin possible dans le tournoi, d’autant que jusque maintenant, elle a fait preuve d’un fair-play exemplaire ».

 

Ceci n’étant pas la seule distinction à mettre à l’actif de notre équipe. Rappelons qu’avec ses 3 roses, Luigi Pieroni fait partie du Top des buteurs de ce tournoi. De plus, les inamovibles Proto, Deflandre et Simons, seuls Diables à avoir disputé l’intégralité des rencontres, font déjà partie des meilleurs joueurs de la compétition.

 

Nous avons là de quoi être fiers, et de quoi nous transporter au-delà des limites du réalisme souvent trop pessimiste. De quoi nous dire, malgré tout ce qu'on peut lire dans la presse étrangère, que nous avons une chance d'aller encore plus loin …

 

 

Depersée A.

16:32 Écrit par Allez les diables ! | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.