11/06/2006

Les Belges entrent en scène.

C’est tout à l’heure, à 15 heures, que nos diables rentrent de plein pied dans la compétition.

 

Ce matin, les nouvelles du vestiaire sont bonnes. Le stress de la rapidité des événements semblent maintenant faire place à une grande sérénité dans le chef de nos joueurs.

 

René Van Der Eycken n’a encore rien dévoilé de la sélection qui affrontera les Pays-Bas cet après-midi. Toutefois, les matchs amicaux effectués la veille lors de l’entraînement laissent penser que le coach fédéral alignera une équipe à vocation défensive. Les seules certitudes sont la présence de Proto entre les perches, de Simons et Van Buyten comme charnières de la défense centrale, et du rôle avant tout de pare-choc qui sera confié à l’entrejeu. Aux côtés du vétéran Yves Vanderhaeghe, un doute subsiste entre Karel Geraerts et Gabi Mudingayi.

 

Ce matin, lors de la conférence de presse, le coach se voulait rassurant. « Il est vrai que nous n’avons pas pu bénéficier d’une préparation optimale. Mais n’oubliez pas que l’effet de surprise joue également en notre faveur. Nos adversaires, croyant avoir affaire aux Serbes et Monténégrins, auront eu très peu de temps pour analyser la façon idéale de nous contrer ».

 

Puisse-t-il avoir raison.

 

Victoire de l’Argentine.

 

Le premier match du groupe C a vu la victoire de l’Argentine, l’un des favoris du tournoi, sur la Côte D’Ivoire, par le score de 2 – 1. Certes vaincus, les éléphants d’Afrique n’ont nullement démérité. Beaucoup pointent cette équipe comme la potentielle bonne surprise du tournoi. En effet, le niveau affiché hier soir par les Ivoiriens n’augure rien de bon pour les Belges, qui, après leur rencontre face aux Pays-Bas, devront encore en découdre avec deux adversaires redoutables.

 

 

Depersée A.

11:14 Écrit par Allez les diables ! | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.