10/06/2006

Les joueurs belges sont bien arrivés en Allemagne.

Toujours sous le coup de leur sélection surprise, nos diables sont finalement arrivés en Allemagne tôt dans la matinée. 

 

Bon nombre d’entre eux nous ont avoué être rentrés de vacances en catastrophe, mais très enthousiastes à l’idée de disputer cette coupe du monde. « Malgré notre manque de préparation, nous avons l’espoir de faire bonne figure », nous annonçait Eric Deflandre au sortir de l’avion. « Nous avons encore le rythme du championnat dans les jambes. De plus, cette participation inespérée nous donne la rage au ventre. Nous avons tous à cœur de bien faire ».

 

Après avoir pris possession de leurs logis, délaissés la veille par les malheureux joueurs serbes et monténégrins, les Belges sont immédiatement partis au centre d’entraînement. Nos diables ont d’abord assisté à une première réunion de groupe, présidée par le coach René Van Der Eycken, celle-ci n’ayant pu se faire dans les détails à Bruxelles. Ils ont ensuite chaussé les crampons pour leur première séance physique.

 

Au programme ce soir, une séance de tactique, au cours de laquelle nos joueurs seront amenés à analyser le jeu de l’équipe des Pays-Bas, qu’ils devront affronter demain à 15H. Ce match sera très important, puisqu’il déterminera sans doute les possibilités de notre équipe nationale.

 

A ce sujet, René Van Der Eycken n’a pas encore dévoilé la sélection qui débutera le match de demain. Cependant, tout porte à croire que l’équipe se dirigera vers un 4-4-1-1, avec un seul attaquant de pointe qui sera soit Luigi Pieroni, soit Kevin Vandenbergh.

 

Les espoirs de bon résultat sont bien sûr fort minces, d’autant que le public sera majoritairement acquis à la cause batave. En effet, une simple poignée de supporters belges seront finalement parvenus à se dégoter des tickets pour le match. Il faut dire qu’on ne leur aura pas laissé le temps de s’organiser ! D’après nos sources, un accord viendrait d’être conclu entre des délégations de supporters serbes et belges, afin que les premiers puissent revendre leurs entrées aux seconds. Toutefois, cela n’empêchera pas les Hollandais d’être en surnombre demain – plus de 15.000 bataves sont attendus au Zentralstadion de Leipzig.

 

Emile déçu, mais sans rancunes

 

Interrogé hier soir par nos confrères néerlandophones, Emile Mpenza se déclarait quelque peu déçu de sa non sélection. « Heureusement, précisa-t-il, j’ai appris les deux surprises simultanément ; je n’ai donc pas eu le temps de me réjouir. Je suis évidemment surpris de ne pas faire partie de l’effectif, mais je comprends la décision de l’entraîneur, et je reste à sa disposition après la compétition. Je souhaite par ailleurs bonne chance à mes coéquipiers ». Sympa, Emile !

 

Depersée A.

11:58 Écrit par Allez les diables ! | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

n importe quoi Alors là on aura tout vu!! et pourquoi pas le standard champion non plus!!! lol C'est pas bien de donner de faux espoirs aux gens, de plus, quiconque fait des recherches s apercoit en 30sec de la supercherie. n'empêche faut reconnaitre que le canulard était bien monté. Alors bravo quand même...dommage que ce ne soit qu'une blague...snif

Écrit par : nico | 10/06/2006

Fort!! Moi je dis viva les esprits libres tels que celui de l'auteur de ce blog. C'est bien poilant, avant et après coup! Et puis les romans fictifs plaisent, pourquoi pas les reportages?

Écrit par : Fred | 10/06/2006

Super Une idée originale et une réalisation parfaite.
Certes, on n'y croit pas une seconde mais on ne peut s'empêcher d'aller jusqu'au bout.
A une époque où on essaye de faire rire avec des histoires de blondes,c'est un soulagement de constater qu'il existe une autre forme d'humour. De telles initiatves doivent être encouragées.
Encore une fois, BRAVO et MERCI pour le bon moment passé.

Écrit par : JiCé | 15/06/2006

Les commentaires sont fermés.